Naruto-Shinobi
Bienvenue sur le forum Naruto-Shinobi.

Si tu es déjà inscrit, félicitation ^^

Si tu n'est pas encore inscrit, ce forum est un forum de rp qui commence au début de la saison shippuden, tu peux prendre un personnage du manga (actuellement il en reste plein ^^) ou alors en inventer un. Le staff est actif et accueillant, et nous recherchons encore des personnes actives, pour participer au RPG et faire de ce forum un grand forum RPG.

Voici quelques informations qui pourraient t'être utiles afin d'en apprendre plus sur le forum :

- L'histoire du forum : Ici

- Les personnages du manga disponibles : Ici

Si tu souhaites rejoindre le forum après avoir vu ça, inscris-toi, et nous t'accueillerons comme il se doit ^^


Naruto-Shinobi

Forum de Naruto commençant au début de Shippuden, où l'Akatsuki fait son apparition, changerez-vous l'histoire ?
 
AccueilAccueil  Les newsLes news  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karitori Shi
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 04/01/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 9
Expérience:
33/900  (33/900)
Affinités: Suiton | Futon | Hyôton

MessageSujet: Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?   Dim 6 Fév - 19:11

Très bonne question que je pose ici... C'est vrai qu'après tout il pourrait se demerder tout seule avec ses armée de guerrier mais non à chaque fois faut que ça soit aux shinobi d'Umi de s'occuper du daïmyo du ciel bleu... J'avoue que les capacités d'un des guerriers du daïmyo sont limités mais quand même. Enfin bref on est pas la pour discuter et puis on va mettre ce petit pétage de plomb sur le dos du réveil matinale avec un gentil zoziaux qui vous dépose sympathiquement une lettre de la sympathique Tsubaki Yume vous informant que vous avez une mission avec une kunoïchi inconnu du nom de Haruka Kurayami... Apparement c'est une excellente shinobi de ce qui était Kumo, mais comme le sais Suzumi-chan je ne juge jamais les shinobi qu'on me présente à leurs capacités décrites mais à celle que je vois!
Bref je me suis réveillé comme d'habitude à l'aube afin de commencer mes rituels pour préparé le sang qui me sert pour les techniques du démon mais il s'avère que je fut vite intérrompu par l'une des invocations aquilline de Tsubaki-sama avec un message me conviait à une mission d'escorte du daïmyo du ciel bleu. En post-scriptum était inscrit le nom de la dite coéquipière ancienne shinobi de Kumo et dont on me précisait le caractère et le comportement on ne peu plus spéciale...
Je sortit donc de la salle où j'effectuais le rituel et pris rapidement mon petit déjeuner. Je me lava aussi rapidement et me vétu de la cape du faucheur dans laquel je mit rapidement tout le matériel necessaire dont les fiole de sang démoniaque qui me permettrait d'activer mes techniques. Je pris aussi au passage une trouse de premier secours au cas où.
Puis rapidement rabaissant ma capuche sur mon visage je pris une légère impulsion avec mon pied afin de rapidement grimper sur le toi le plus proche.
D'ailleurs c'était un avantage que j'avais sur cette chère Tsubaki : ma vitesse et ma force n'était dut qu'à moi-même et non à une technique tiers qui me permettais de les dévelloper, ce qui m'élevais du point de vue vitesse et forces quasiment a son niveaux lorsqu'elle possède son armure raïton mais bon peu m'importais.
J'arriva donc au bout de quelques seconde au port de Umi où je vis rapidement le bateau du daïmyo à quai préparé mais peu remplis. Je vis sur le quais le commandant du navire je m'avança donc vers lui pour savoir où il en étais :

Commandant : Bonjour Monsieur, vous ètes matinal dites donc! Ah ah ah!

Voyant que je n'était pas d'humeur a rire il repris la conversation plus serieusement :

Je suppose a en juger par votre tenu que vous êtes l'épéiste qui formeras l'escorte du daïmyo...

Karitori : Oui

Sachez que le départ est à 9h et que donc vous avez encore 2h à attendre.

Est-ce que vous avez vu la jeune femme qui complète l'escorte?

Non non... Mais bon elle va surement pas tarder comme le daïmyo... J'y pense si vous voulez vous pouvez déjà grimper dans le navire!

Je vais plutôt attendre ma coéquipière histoire de savoir qui est-elle, soupirais-je.

Décidément cette mission allait être joyeuse... Je planta le manche de ma faux dans le sol afin de m'adosser dessus et contempler le levé de soleil. Le village depuis, qu'il a été déplacé, était vraiment moins brumeux... Et ça me manquais... Mais bon Suzumi-chan était a un tel point protectrice qu'elle avait préféré déplacer le village avec la puissance des deux épées sacrés plutôt que de le laisser là. Moi j'avais suivis mais j'avoue que ceci avait un avantage : le village était a présent situé sur des ruines qui m'interessait beaucoup et qui me permettrais surement de dévelloper peut-être de nouvelles techniques du démon car j'avais lu plusieurs passages sur un appel des six êtres démoniaques par la mort ou je ne sais plus trop quoi... Enfin bref je continuais de contempler ce levé de soleil en attendant la jeune femme que je ne connaissais pas et qui avait apparement un caractère très spéciale... Ce qui ne m'inspirais pas pour autant!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Kurayami
A.N.B.U de Umi
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 24
Localisation : Si seulement je le savais ça m'aiderais bien T_T
Date d'inscription : 21/07/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 8
Expérience:
374/800  (374/800)
Affinités: Suiton/Raiton

MessageSujet: Re: Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?   Dim 6 Fév - 21:21

Je dormais encore une fois paisiblement dans mon lit. Ce coup-ci j’avais veillé à refermer ma fenêtre avant de m’endormir. Il était hors de question qu’un autre stupide piaf vienne troubler mon doux sommeil. J’étais donc paisiblement allongée sur mon matelas. Ma couette me recouvrait totalement, me protégeant ainsi du froid et de la lumière extérieure. Seul quelques unes de mes mèches dépassaient. Tout était parfais. Cela faisait vraiment longtemps que je ne m’étais pas aussi bien reposée. Je comptais faire la grasse matinée et avait décidée de ne pas ouvrir les yeux avant au moins onze heure trente. J’étais tellement bien où j’étais. De plus il me semble que mon rêve était réellement agréable, bien que je ne me souvienne pas de quoi il parlait. J’aurais tant aimé que cet instant dure un peu plus longtemps. Peut-être pas jusque onze heure mais au moins, je ne sais pas moi, neuf heure ? Et non… il a fallut que ce soit six heure… Cette matinée qui me semblais si bien partis avait encore tourné en journée à la £*§. Tout cela à cause d’un oiseau… encore… J’ignorais ce que j’avais fait à ces bestioles pour qu’elles m’en veuillent autant. Dans une autre vie j’avais due être un chat ou un truc du genre. En tout cas allez savoir comment ce stupide volatile est entré dans ma chambre et à commencé à me picorer la tête malgré le fait que je sois recouverte par des draps. C’est donc en sursaut et passablement énervée que je me suis réveillée. Si ce satané piaf n’avait pas été une invocation de Tsu-chan il est certain qu’il aurait finis à la broche. Le lui arrachais la lettre des pattes d’un geste vif. Je me mise à lire la missive en position demi-assise sur mon lit une fois, deux fois, trois fois… impossible d’en comprendre un seul mot. Le message devait être codé, étrange… ils ne le sont pas d’habitude. Le volatile s’approche de moi, prend le papier avec son bec et le retourne. C’est qu’en plus il se fou de moi ! Comme si je n’étais pas foutu de mettre une lettre à l’endroit… J’ai rien dit… Je hais les piafs…

Après une dernière relecture je comprends enfin en quoi consiste la mission : Escorter le Daïmyo à Yukigakure dans sa famille. Je soupire… je sens que ça allait être… palpitant… Je devais réaliser cela avec un autre ninja, un certain Karitori. Je ne l’avais jamais rencontré. Il devait être à Kiri avant. Je m’extirpe de mon matelas et me dirige vers la cuisine pour préparer mon petit déjeuné. Un exercice simple en soit mais qui se révélait être une véritable aventure à cause de ma léthargie matinale. Je me laisse donc tomber sur une chaise pour prendre mon repas, bois une gorgée de café et commence à tartiner du beurre et de la confiture sur du pain (pas très japonais certes mais notre protagoniste est très ouverte en ce qui concerne la gastronomie). C’est donc d’un air très réveillé que j’étale tout cela sur du pain avant de mordre dedans à pleine dents. Ma tartine avait un drôle de gout et était incroyablement dur et…... :

Haruka : « AIIIIIIEEEUUUUHHHH !!!!!! »
Kaoru : *Douée…*

Je n’avais pas mordu dans une tartine… Quelques larmes me montèrent aux yeux… Je regardais ma main ensanglantée… Je n’y étais pas allé de main morte. J’allais dans la salle de bain me faire un bandage avant de finir de me préparer. Décidément cette journée était pourrie. Une fois totalement prête je vérifiais une dernière fois si j’avais tout ce qu’il me fallait. Visiblement je n’avais pas oublié d’enlever mon pyjamas ni de prendre des affaires pour le voyage ni de mettre mes armes dans ma sacoche, une première. C’est donc dans ma tenue de ninja traditionnel ( avec un joli bandage à la main en prime) que je me rendis au port de Umi. J’évitais de passer par les toits. Cela aurait été surement plus rapide mais vu comment avait commencé cette journée je préférais ne pas tenter le diable. C’est donc vers environ huit heure que je sortis de chez moi. En marchant avec un rythme plus ou moins soutenus j’arriverais au lieu-dit d’ici vingt minutes environs. Pour faire passer le temps Kaoru entamais diverses discussions philosophiques avec moi au sujet de ma maladroititude. Cette entretient fit rapidement apparaitre des termes très imagés et colorés. C’est donc en m’insultant moi-même au yeux des passants que j’arrivais à l’endroit prévus. Je vis un homme encapuchonné et un navire accosté derrière lui. Je supposais que c’étais mon coéquipier et m’approchais donc de lui tout en continuant de converser avec mon « amie ». Malgré le fait que cela faisait plus de dix minutes que nous nous insultions notre vocabulaire ne s’appauvrissait pas :

Haruka : « Andouille cosmique »
Kaoru : *Raclure de cabinet*
Haruka : « Canard albinos »
Kaoru : * Vieille p__e dégarnie*
Haruka : « T’as pas bientôt finis ? »
Kaoru : *Serais-tu en manque de vocabulaire?*
Haruka : « Non mais j’arrive pas à parler à deux personnes à la fois sans mélanger les conversations ! »


Kaoru eut un petit rire et se tut. Elle savait depuis le début que je pensais à voix haute… moi pas. C’est donc tout sourire que je saluais mon partenaire avec un « bonjour » l’air de rien. Son look était un peu effrayant avec la capuche et la faux… surtout la faux… Ah... j'oubliais... J'ai omis le fait que je m'étais bien éclaté le dos en glissant sur une zone légèrement plus humide à quelques mètres de Karitori... Mais bon c'était à prévoir... il est impossible que je ne percute pas le sol quand je vois quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karitori Shi
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 04/01/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 9
Expérience:
33/900  (33/900)
Affinités: Suiton | Futon | Hyôton

MessageSujet: Re: Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?   Lun 7 Fév - 16:14

"Haruka Kurayami ou Comment être choquée en moins de trente seconde", "Haruka Kurayami ou Comment NE PAS réussir sa vie." et "Haruka Kurayami ou Comment avoir l'air bête lorsque l'on rencontre une personne importante." Si j'avais été écrivain je pense que c'est l'un de ses trois nom que j'aurais uttiliser pour décrire cette recontre... La j'avoue que j'avais dans ma très longue vie rencrontrer des être humain ou non, vivant ou non, surnaturel ou non, assez bizzare mais dans cette catégorie cette jeune femme excellait. Entre l'auto-insulte et la magnifique chute faîtes à peine 2m plus loin de moi je me demandais sur le coup sur Tsubaki-sama n'avait bu trop de sake quand elle m'avais écrit les compliment sur cette Kunoïchi.. D'ailleurs le termes Kunoïchi est fort... Comment CA! Ca peut être une kunoïchi.... J'avoue que cette question pour l'instant ne trouvait que deux réponses : le passage sous le bureau ou encore le pistonnage de Tsubaki... Remarquer que je n'ait même pas évoquer la tricherie car même dans un cas pareil la tricherie n'est qu'impossible a tel point elle me paraissait aussi douée qu'une pattate qui cuit dans une marmitte avec le choux, les poireau et la viandes ainsi que les os à moele pour le pot-au-feu... Et encore je suis gentil même une patate est moins maladroite...
Bref je restais appuyer sur la faux lorsque j'entendit plusieurs jacassement venu de plusieurs mêtre derrière moi. Lucifer éleva alors la voix avec ce sourire sadique, j'en déduis donc que c'était ma coéquipière et qu'apprement son carractère était assez jouissif pour cette être sdique qui aime quand les gens se ridiculise :

Lucifer : ~Interieurement~ Hi hi hi! Je comprends le post-scriptum de ta seconde chef... Remarque elle a de l'imagination la petite "Canard Albinos" fallait la trouvé celle-là.

Karitori : ~Intérieurement~ Je ne comprends pas là... Il se passe quoi?

~Intérieurement~ Cette petite s'auto-insulte depuis le début... t'as que te retourné tu verras! Hi Hi Hi!


J'eut alors à peine le temps de tourner ma tête qu'un gros BAAAAMM! Ce fit t'entendre... J'avais a peine eut le temps de voir que cette jeune femme c'était magnifiquement massacrer sur le sol à comme je l'est dis plus haut deux mêtre de moi... Lucifer en profita pour eclater de rire à un tel point que s'il était vivant il en serait mort... Moi ca m'exaspérait au plus au point mais dans un petit soucis de bonne entente je lui pris la main pour le relever puis dans un petit bonjour qui tentais d'éviter de laisser paraître le faîtes qu'elle était géner... Bon apparement, elle en avait l'habitude mais j'avoue que là j'aurai préféré faire cette mission en solo que la tenter (et j'insiste sur le mot "Tenter" car je doute de sa reussite à présent) avec cette personne...
Bon je repris ma faux dans ma main droite puis toute en m'inclinant légèrement je me présenta :


Karitori Shi dit "Le Faucheur", Epéiste de Kiri. Je présume que vous êtes Haruka Kurayami, ex-kunoïchi de Kumo. Dans sa lettre Tsubaki-sama m'as fait l'éloge de vos talent.

Je manqua de dire que j'en doutais mais je me retint avec toujours les eclat de rire de Lucifer me sommant de me suicider à tel point elle paraissait un exploit pour la nature dans le sens où atteindre un aussi grand niveau de reussite... comment dire... Lucifer me disait je crois... Réussite en matière de maladroititude... était dur a atteindre pour mère nature elle-même... D'un certain point de vue j'avoue qu'il avait raison mais d'un autre elle pouvais caché d'autre talent et cela j'attendait quand même de le voir.
Je fis donc rapidement tournoyé ma faux dans ma main afin pour finir par la racroché dans mon dos puis j'ajouta rapidement en ômètant le faîte de la chute et des insultes.

Le bâteau part dans trente minutes. Sachant que le daïmyo va arriver à la dernière minute je vous propose sans attendre de monter à son bord afin de ce préparé dés maintenant. Ensuite au bout de trois jours nous arriverons à Kyôchi si les vents nous sont favorable et qu'il n'y a pas de tempète.

Je m'avança alors tranquilement sur la coté de la rampe qui permettait d'acceder au bâteau puis lui fit signe de passer devant en ajoutant :

Enfin nous aurons une semaine de marche avant d'arriver a Yuki et donc à la résidence secondaire du daïmyo du ciel bleu.

Je soupira alors à l'avance des propos que j'allais porté ensuite car il me paraissait pour l'instant sans réponse...

J'aimerais bien sûre savoir une chose avant que la voyage commence car je ne vous connait pas du tout dans vos capaciter réelle et non celle qui me sont citer par maître Tsubaki : Qu'elle sont vos domaines de prédilection et vos techniques favorite ainsi que vos particularité au combat, dis-je en soupirant, cela me permettras d'établir une stratégie dans un éventuelle conflit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Kurayami
A.N.B.U de Umi
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 24
Localisation : Si seulement je le savais ça m'aiderais bien T_T
Date d'inscription : 21/07/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 8
Expérience:
374/800  (374/800)
Affinités: Suiton/Raiton

MessageSujet: Re: Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?   Lun 7 Fév - 19:35

Les nuages au dessus de Umi avaient une drôle de forme. Je n’y avais jamais prêté grande attention. En même temps d’habitude je tombe face contre terre et non sur le dos… Certains ressemblaient à des lapins, d’autres à des chats et d’autres encore à des... Oiseaux… Je ne sais pas si je suis entrain de devenir paranoïaque mais j’ai quand même l’impression d’être persécutée par ces volatiles. Ce devait être une impression, ces bestioles n’ont pas la capacité de faire ce genre de choses. A moins que ce ne soit une nouvelle forme d’espionnage ? Il faudrait que j’en touche un mot à Tsu-chan un de ces jour. Pas à grand-père… Je crains que si je lui en parle je risque de finir en nourriture pour moineau ou alors il me prendrait peut-être au sérieux pour une fois ? Mais j’en doute. Enfin apparts des animaux certains cumulus avaient une forme d’objet ou de rien du tout. Oui une forme de rien du tout existe… J’avais tout le loisir d’observer cela car j’étais toujours étalée sur le sol… En ce monde je suis sûre qu’il doit exister quelqu’un extrêmement chanceux qui m’aurais piqué tout mon quota de bonne fortune… Et vu le bol que j’avais ce type devais trouver 1000 ryô tout les mètres, avoir la meilleur santé possible et ne jamais avoir d’ennuis. Je ne vois pas d’autres explications… A moins que ! S’il existe un ninjutsu qui rend maladroit la personne visée ! Qui sait ça peut arriver !

Je me reconnectais à la réalité. Mon coéquipier me tendait la main pour m’aider à me relever. Je la saisis sans hésitation et me remise sur mes deux jambes. Espérons que je ne rencontre pas de nouveau le sol avant un moment car si cela se passait pendant la mission je risquais d’avoir des problèmes et de mettre en péril la réussite de cette mission. Et là… je n’ose même pas en imaginer les conséquences… pour le village mais aussi pour moi… Me faire tuer par Tsu-chan et par mon grand-père… brrrr rien que d’y penser j’en ai froids dans le dos. Après quelques dernières pensées envers ces personnes qui ne me veulent que du bien mon partenaire s’inclina et se présenta.

Karitori : « Karitori Shi dit "Le Faucheur", Epéiste de Kiri. Je présume que vous êtes Haruka Kurayami, ex-kunoïchi de Kumo. Dans sa lettre Tsubaki-sama m'a fait l'éloge de vos talents. »

Pourquoi disait-il « ex-konoïchi de Kumo » alors qu’il parlait d’ « Epéiste de Kiri » au présent ?

Kaoru : *Peut-être parce que vu l’impression que tu lui as fait il doit te considérer comme futur ex-ninja ! *
Haruka : *Non… quand même pas… Tient ? Tsu-chan lui a dit du bien de moi ?*
Kaoru : *J’ai noté une pointe d’ironie dans sa phrase*
Haruka : « Rooo tais-toi Kaoru ! »


L’encapuchonné continua

Karitori : « Le bateau part dans trente minutes. Sachant que le daïmyo va arriver à la dernière minute je vous propose sans attendre de monter à son bord afin de se préparer dès maintenant. Ensuite au bout de trois jours nous arriverons à Kyôchi si les vents nous sont favorables et qu'il n'y a pas de tempête. »


Ralala c’est si long que ça ??!! Je vais attraper le mal de mer moi… Surtout s’il y a de l’agitation… Rien que d’y songer je commence à être malade… En plus sur le navire ça va être encore tout mouillé et je vais glisser comme la dernière fois et passer par-dessus bord… Ca va être chouette… Mon dieu pourquoi Tsubaki-chan m’a-t-elle affecté à cette mission. Qu’ai-je bien pu lui faire pour mériter cela ? Elle a bien vu ce qu’avait donné notre dernière « croisière » sur un navire. Je pleurais intérieurement… surtout que dans la lettre de Tsu-chan elle me précisait de faire attention à ce que je faisais devant le daïmyo… Raaaa je vais encore faire une boulette… Espérons que cela ne finisse pas en incident diplomatique… Ce serait la cata… Non je redeviens pessimiste… Voyons… Je ne suis pas si nulle que ça. Je réussi la quasi-totalité des missions pour lesquels je suis affecté… Celle-ci ne devrait pas être plus compliquée que les autres ! Mon compagnon me fit signe de passer devant, ce que je fis en prenant bien garde de m’agripper de toute mes forces à la rambarde. Il soupira en suite en ajoutant :

Karitori : « Enfin nous aurons une semaine de marche avant d'arriver a Yuki et donc à la résidence secondaire du daïmyo du ciel bleu. J'aimerais bien sûr savoir une chose avant que la voyage commence car je ne vous connais pas du tout dans vos capacité réelle et non celle qui me sont citer par maître Tsubaki : Quels sont vos domaines de prédilection et vos techniques favorite ainsi que vos particularité au combat, cela me permettras d'établir une stratégie dans un éventuel conflit. »


Les questions que tous chefs d’équipe posent avant une mission. Normal, sinon il ne saurait pas réagir en cas de problème. Je répondis donc tout naturellement, du tac au tac :

Haruka : « Je suis spécialisée dans l’assassinat. Et donc tout ce qui va avec : Discrétion, filature, espionnage. En général je me débarrasse de mes ennemis le plus rapidement possible sans qu’ils ne remarquent ma présence. Par contre lors de duel ou d’embuscade je sers en général de diversion et laisse Kaoru se charger d’éliminer les adversaires. Nous agissons en binôme en synchronisant parfaitement nos attaques. Mes affinités sont le Suiton et le Raiton. Je maîtrise également toutes les techniques de mon clan. »
Kaoru : *Dit moi… Après le spectacle que tu lui as offert il y a quelques minutes… Tu crois vraiment qu’il va gober un seul des mots que tu viens de lui sortir ?*
Haruka : « Merde… ce n’est pas faux… »


Je soupirais… mon ombre marquais un point… Mais je n’avais pas mentie à Karitori. J’étais réellement douée dans ces domaines. Je verrais bien quel serait sa réaction. Je montais ensuite à bord inspecter le navire avec mon coéquipier. Nous vérifiâmes chaque pièce du navire de la proue à la poupe. Nous passâmes tout au peigne fin. Visiblement tout était en ordre. Nous observâmes également pendant notre contrôle, l’équipage du navire. Qui sait, il y avait peut-être un traitre à bord. La demi-heure restante passa très vite vu que nous étions occupés. Une fois de retour sur le pont nous vîmes le Daïmyo arriver avec son escorte.


Rp clos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi les Daïmyo doivent toujours faire appel au shinobi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Théorie] Pourquoi Sacha a-t-il toujours 10 ans ?
» Quand Dan zombifié, lui toujours faire ainsi ( pv Lauraleen)
» Pourquoi déteste t-on toujours les nouvelles générations?
» [Sujet clos] Le dernier recours en situation désespérément désespérée est resté, reste et restera toujours l'appel au secours. [PV]
» Comment faire appel d'un jugement poitevin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Shinobi :: Port de Umi-
Sauter vers: