Naruto-Shinobi
Bienvenue sur le forum Naruto-Shinobi.

Si tu es déjà inscrit, félicitation ^^

Si tu n'est pas encore inscrit, ce forum est un forum de rp qui commence au début de la saison shippuden, tu peux prendre un personnage du manga (actuellement il en reste plein ^^) ou alors en inventer un. Le staff est actif et accueillant, et nous recherchons encore des personnes actives, pour participer au RPG et faire de ce forum un grand forum RPG.

Voici quelques informations qui pourraient t'être utiles afin d'en apprendre plus sur le forum :

- L'histoire du forum : Ici

- Les personnages du manga disponibles : Ici

Si tu souhaites rejoindre le forum après avoir vu ça, inscris-toi, et nous t'accueillerons comme il se doit ^^


Naruto-Shinobi

Forum de Naruto commençant au début de Shippuden, où l'Akatsuki fait son apparition, changerez-vous l'histoire ?
 
AccueilAccueil  Les newsLes news  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karitori Shi
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 04/01/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 9
Expérience:
33/900  (33/900)
Affinités: Suiton | Futon | Hyôton

MessageSujet: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Mar 8 Fév - 17:35

Le bâteau venait de partir depuis à peine une demi journée et nous n'avions décroché un mot après l'inspection du navire. Aucun fugitif n'y était installé et aucun assassin non plus. Le Daïmyo lui s'était rapidement consigné dans ses quartiers, apparement il avait vite compris le fond de ma pensée à propos de la mobilisation de deux shinobi d'Umi...
Moi je m'étais tranquilement posé sur le toit qui recouvrait les quartiers du commandant ainsi que ceux du Daïmyo. Je m'étais tranquilement assis les jambes croisés et j'avais sorti une pierre à aiguisé afin d'aiguiser ma faux le temps du voyage pour m'occuper. Je me retrouvais donc assis sur ce toit avec la faux posé sur mes jambes entrain de répéter intuitivement le mouvement de mon bras droit le long du tranchant de mon arme sans pour autant prendre vraiment conscience de ce mouvement. En réalité je regardais la jeune femmes qui m'accompagnais afin de savoir comment déterminer si les paroles qu'elle m'avait établis il y a à peine trois heures était vrais... J'avoue qu'une Kunoïchi forte en assassinat, discrétion, fillature et mort instantanée me parraissais durement envisageable vu la façons dont elle s'était présenté... Je me remémorais encore cette remarquable chute... Ca mériterais une place dans le livre des Records... Bref je réfléchissais avec Lucifer à un moyen de la tester lorsqu'une idée lumineuse nous vîmes à l'esprit, simuler une tentative d'assassinat. Je m'imaginais déjà le déroulement des actions et les conditions de reussite ou d'échec. Je lui affecterais à un poste de défense classique, à proximité de la porte qui mène au quartier du Daïmyo, elle devra se camoufler du mieux que possible afin que je détecte le moins possible sa présence (en excluant les pouvoir de mon chère ami le démon bien sûr).

Lucifer : ~Interieurement~ Je ne suis pas ton ami! Je suis ton Maître! Mwahahahahahahahahahahah!!!

Karitori : ~Interieurement~ Tais-toi je réflechis!

Puis je m'approcherais de la porte par le moyen le plus imprévisible possible, et c'est là que se jouerais son échec ou sa réussite, sois elle me débusque et l'épreuve est reussite, sois elle ne me débusque pas et j'aurais la preuve qu'elle n'excellent pas dans les domaines cités quelques heures avant... Ce qui m'embêterais beaucoup pour la réussite de la mission, d'ailleurs en cas d'échec j'en réfèrerais a Tsubaki histoire qu'elle sache que ses éloges sont fausse...
Bref' je m'arreta d'un coup d'aiguiser ma faux afin de regarder le soleil et d'en déterminer l'heure. Il devait être à peu près 12h mon temps de reflexion avait été long mais au moins il [Le Plan] était opérationnel et parfait. Je me leva alors tranquilement et retourna ma faux afin de la planté contre ce qui me servait de sol, c'est a dire le toit. Puis je chercha des yeux la jeune Haruka afin de prendre mon repas avec elle et de lui expliquer le programme de ce soir. Elle avait l'air de ne pas rester en place car en à peine trois heures elle avait déjà changer de lieu et était au centre de bateau, c'est bizzarre d'habitude les femmes cherche a tout pris à rester sur le bord du bâteau... Peut-être avait-elle peur de l'eau où alors il lui est déjà arriver de tomber par-dessus bord... Oui ca doit être ça... D'ailleurs vu le fou rire de Lucifer C'EST ça... Décidément c'est désespérant...
Bon je la vis donc des yeux et rapidement l'interpella :

Haruka? Vous est-il possible de venir prendre le repas en ma compagnie?

Je sortit alors rapidement de ma cape le repas que je vais pris le temps de préparer avant de partir. Il était encore chauds et il y en avais assez pour deux voir trois même. Je déposa tout cela sur le sol et dressa une petite nape tout en y déposant le repas qui sortait de ma cape comme des trésors sortant de la caverne des quarante voleurs. Un repas parfait heureusement que ma cape ne venait pas de ce monde... Comme ça j'ai assez de plat pour quinze jours! Bref je dressa cette table improvisé et dans un nouveau soucis de gentlemenisme j'attendis que la jeune femme ne daigne venir à table, ce qui je pense ne ce feras pas trop attendre vu la paleur de sa peau et les gargouillis de son ventre, n'est-ce pas?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Kurayami
A.N.B.U de Umi
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 24
Localisation : Si seulement je le savais ça m'aiderais bien T_T
Date d'inscription : 21/07/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 8
Expérience:
374/800  (374/800)
Affinités: Suiton/Raiton

MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Jeu 10 Fév - 14:07

Cela ne faisait que quelques heures que nous étions partis et je commençais déjà à m’ennuyer ferme… Il n’y avait pas grand-chose à faire sur ce bateau surtout quand je supprimais tout ce qui était susceptible de me faire faire une bêtise. Je n’avais cessé de faire des allers-retours de ma cabine jusqu’au pont. Cela ne me pris pas très longtemps, je me lassais vite de cette activité. Je m’étais donc décidée à rester sur le pont en prenant garde de ne pas m’approcher du bord. La dernière fois que j’étais tombée à l’eau cela avait bien fait rire Tsu-chan mais quelque chose me disais que si je récidivais cela ne ferais pas sourire du tout mon coéquipier qui paraissait quelque peu exaspéré par ma présence. Je ne comprenais pas pourquoi d’ailleurs… Je n’avais rien dis de mal… Enfin… pas que je sache. Je m’étais donc assise à même le sol à côté de la porte qui permettait d’accéder à l’intérieur du navire. J’étais assise en tailleur, les bras croisés et fermais les yeux. Il était réellement agréable d’entendre le bruit des vagues percutant la coque du vaisseau.

C’était apaisant et reposant… Mais cela ne changeait rien au fait que je m’ennuyais. Alors je me mise à écouter les conversations des matelots et des gardes qui étaient là. Des ordres, instructions, blagues grivoises, discussions entres camarades. Tout cela était déjà plus intéressant que ce que je faisais avant. J’entendis même des propos au sujet de Karitori. Visiblement il n’y avait pas que moi qui le trouvais effrayant. En même temps, quand vous voyez un type vêtue de noir, encapuchonné avec une faux à la main entrain de vous observer tout en aiguisant sa faux je ne suis pas sûre que ce soit très rassurant… En plus il à pas l’air d’avoir le sens de l’humour… Pourquoi Tsubaki-chan m’a-t-elle mis avec une personne comme lui ? Il était mon exact opposé. J’étais, drôle, maladroite, impulsive, incapable de rester sérieuse plus de cinq minutes et plus ou moins concentrée sur ce que je faisais. Lui était sérieux, posé, adroit, du genre à réfléchir très longuement avant d’agir, concentré sur le boulot et rien d’autre. Je me demande ce que tout cela allait donner.

L’heure du repas de midi approchait. Mon estomac commençait à manifester son mécontentement. En même temps appart ma main je n’avais pas mangé grand-chose ce matin. J’entendis du bruit derrière moi. Ce n’était plus Karitori qui aiguisait sa faux mais un son de… vaisselle ?! Une odeur de nourriture vint à mon nez. J’ouvris les yeux et me retourna. Mon coéquipier avait dressé une table pour deux et sortis un repas chaud. Mais d’où avait-il bien pu avoir tout cela ? Il ne l’a pas sortis de sous sa cape quand même ? L’encapuchonné me demanda :

Karitori : « Haruka? Vous est-il possible de venir prendre le repas en ma compagnie? »

J’étais surprise de cette demande et baragouina donc un petit « oui ». J’étais persuadée qu’il me détestait… peut-être pas en fait. Je vins donc le rejoindre là où il était perché en prenant garde à ne pas tomber ou m’étaler sur le repas qui avait été soigneusement préparé par mon collègue. Je doute qu’il apprécie si jamais cela arrivais. Je m’assise donc en face de lui et le remerciais de m’avoir invitée. Après un « Itadakimasu » j’entamais le repas. J’observais attentivement Karitori. Je n’en avais pas eue le temps avant. J’avais beau scruter pas moyen de voir ce qu’il y avait sous sa capuche. Ma curiosité me perdra. Je repris quelques bouché et histoire de faire la conversation demanda à mon coéquipier :

Haruka : « Heu… Et toi tu utilises quel genre de techniques ? »
Kaoru : *Tu crois vraiment qu’il va prendre la peine de te répondre ? A mon avis si il t’as demandé de venir c’est qu’il a quelque chose à te dire.*

C’est vrai que je n’étais pas sure qu’il me répondrait mais bon… Au moins j’aurais essayé. Et puis Kaoru n’avait tord. Nous allions probablement parler de la suite des opérations, c'est-à-dire que faire une fois à Kyochi. Au moins nous serions relativement tranquille jusque là car il est plutôt difficile d’attaquer un navire en pleine mer par surprise surtout par ce temps. De plus je n’avais remarqué aucune personne suspecte à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karitori Shi
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 04/01/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 9
Expérience:
33/900  (33/900)
Affinités: Suiton | Futon | Hyôton

MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Jeu 10 Fév - 19:14

Elle ne se fit pas prier pour venir et et commença a deguster les plat que j'avais préparé, apparement ils était bon et cela me rassurait j'allais pouvoir lui faire facilement déigéré la suite du programme car faire le guet il faut bien l'avouer : C'est nul! Bien qu'avec un adversaire comme moi cela peut vite devenir interessant. Je le regarda manger et commença a prendre un gateau de riz tout en la regardant desguster se repas. Elle avait l'air étonnez de ma proposition, mais après tout c'était normale, je ne suis pas quelqu'un d'hyper sociable, ainsi on ne peut pas dire que je me montre très amicale, amusant et l'on peut ajouter que je sais m'interresser a mes principaux devoir de shinobi ainsi que mes objectif de mission, mais cela je l'explique facilement : Je suis le seule descendant du clan Shi, le clan des Assassin de la Brume Sanglante. Nous n'étions élevez qu'à faire une chose, répondre au(x) objectif(s) de nos mission. Nous n'avions aucun scrupule et de ce faîtes tuer était banal, d'ailleurs assassiné un cible en moins de deux seconde sans qu'elle n'est compris ma présence est toujours ma spécialité. Nous, les membres du clan Shi, avions trois avantages, notre vitesse qui est exceptionnelle et à ma connaissance seul une personne a reussi a rivaliser avec elle, la sympathique personne qui m'as donner cette mission, Tsubaki Yume. Ensuite nous avions une force extrèmement grande ce qui nous permettais notament d'escalader des parois relativement longue a monter, on accedait facilement à la fenètre de la chambre de notre victime (d'ailleurs on s'entrainais sur celle du Mizukage de l'époque) et encore une fois seul Miss Yume a reussi a nous rattraper. Et enfin le dernier avantage était notre maîtrise des armes d'assassinat et classique. Que ce soit des dagues, des couteaux, ou des Katanas nous savions comment les uttiliser et de quels façons venir rapidement à bout de notre adversaire avec elles mais ce qui faisait notre excellance et donc notre réputation était l'arme avec laquelle nous avons causés le plus grand nombre de mort et de cadavre, une armes glissé sous notre bras et qui en un mouvement de notre main sortait pour se faufiler dans la nuque de l'adversaire afin qu'il meurt sans un bruit et le plus rapidement possible, cette armes je la possède dans chacun de mes bras et à chaque mission elle me sauve la vie et fait encore tomber des cadavres par centaine, cette armes c'est la lames secrète. Uttiliser avec notre vitesse nous pouvions rapidement nous placé dérrière notre cible et en un claquement de doigt le faire tomber sans qu'elle ne cri et ne s'en rende compte.
Tout cela avait servis a forgé la réputation de notre clan et des Assassin de la Brume Sanglante. Mais un jour un Mizukage s'est élevé au pouvoir et a refusé notre existence et dans un raid lors duquels elle avait envoyé nos force, elle nous assassinat tous, tous sans remords afin de purifié le nom de "brume sanglante". Qiand je dit tous j'omais un détail. A cette époque je n'était plus là, j'était retournée dans le monde funèbre après avoir protéger Maître Miharu Sagane des forces qui en voulait a ses armes bien que je ne put proteger Kazuheki de Diankô Misawa Kataki qui reussi a la récupéré...
Bref revenons a vif du sujet! Je le regardait manger puis je compris qu'elle me fixais afin de savoir qu'elle visage se cachait sous ma capuche mais pas de chance je ne montre le noirceur de mes yeux qu'au personne capable de la suporter car mes yeux sont pour ceux qui ne le savent pas, totalement noir ébène ainsi on ne voit au fond de lui qui desespoir et mort, ce qui me ratache à la Faucheuse et au Démon sauf que ce-dernier à les yeux rouge sang avec un pupille dorée en oeil de chat...

Lucifer : ~Interieurement~ Voila pourquoi je suis plus mieux que toi!

Karitori : ~Interieurement~ On dit meilleur et rapelle toi une chose : sans moi tu ne sors plus de cette armes avant 100 ans!!

Voila comment remballer un Démon qui se la pète ! Bref je continuer de la regarder a travers l'ombre qui me cachait jusqu'à ce qu'elle prennent enfin l'initiative de parler ce que j'attendait :

Haruka : « Heu… Et toi tu utilises quel genre de techniques ? »
Question très pertinente je l'avoue car je j'excellait dans deux domaines : L'assassinat, domaine de mon clan, et le Zanjutsu plus le Kenjutsu de ma faux ce qui me rendait polivalent. En plus je maîtrise quelque peux le hyôton avec les deux affinités qui le comble bien que je l'uttilise rarement. Je pris une boucher du gateau que j'avais dans la main puis pris un petit temps de réfléxion afin de ne pas la troubler dans ma réponse et efin je pris la parole à mon tour :

J'excelle dans plusieurs domaine. Chacun assez différent. Le premier domaine que j'ai pratiquer était l'art de l'assassinat, je le pratiquais en tant qu' "Assassin de la Brume Sanglante" au service de plusieurs Mizukage qui vecurent à cette époque. Puis pour une raison qui pour l'instant te resteras obscure, dis-je en prenant ma faux d'une main pour la pointer sur elle et de l'autre finir mon gateau de riz, je suis devenus expert en Zanjutsu et en Kenjustu. Et enfin j'ai quelque compétence en Ninjutsu avec mon Hyôton. Voila les arts que je maîtrise.

Puis je pris quelque bouchée du plat chauds pour reprendre plus serieusement le sujet de cette invitation à manger. Il fallait maintenant que je lui parle du plan de ce soir, qui était assez simple et qui lui serais decisif pour le reste de la mission. J'ouvris alors l'égerement ma cape pour y glisser la main à l'interieur puis ajouta les propos suivant :

Maintenant j'aimerais établir le programme de se soir. Si une attaque de pirate ou d'assassin se présente nous devons être près à y répondre dans la plus grande discretion. Et tu sais comme moi que la compétence qui devrait être la plus importante chez un Assassin c'est le contre-assassinat, c'est a dire le répérage et l'élimination avant que l'adversaire ai compris qu'il a été découvert. Pour cela je vais te placer dans une position assez classique, juste devant l'entrée des quartiers des passager ce qui est l'extérieur du bateau a quelque mêmtre de la où nous sommes.

Je repris un boucher de sushi pour repris la parole :

Pour cela tu devras te camoufler et y rester toute la nuit. Personne ne devras avoir la capaciter de te repérez. Toi tu devras être la plus vigilante possible, ressentir chaque mouvement du plancher suspects chaque bruits étrange et surtout la moindre présence bizzare, tu peux uttiliser n'importe quel procéder pour y arriver.

Je sortit alors un des fioles de sang que j'avais préparé le matin même et depuis plusieurs jours. Ce sang était a moitié rouge a moitié mauve du aux sortilège implanté dedans. Comme à chaque fois que je regardais ces fioles je me sentais attirés par elle mais la moindre goute qui effleure mes lèvre entrainerait la fusion avec le démon et donc l'echec de la mission. J'eut quand même l'inssasiable envie de me lecher les canines alors que j'eut se sourire sadique en voyant le fiole, ce fut la seule chose qui parut alors de l'ombre de ma capuche : la blancheur de mon sourir sadique et le bout de ma langue pointu qui les lechait délicatement ainsi que la pupille en oeil de chat blanche qui était resortit de mes yeux noir d'ébène. Rapidement de frappa fortement ma main sur le tranchant de la faux afin de briser la fiole et donc de la passer en Akuma. Un seconde lame se forma alors à l'opposé de la première. Je glissa le manche drrière moi pour poser les deux main sur chaques lames de la faux puis je murmura "Katanas". Alors d'un coups le manche se retracta et les les lames changère de formes. Dans les mains je me retrouva avec deux katanas identique. J'en pris un que je glissa dans le fourreau accrocher a ma ceinture puis je pris par le bout de la lame le second et le lança afin qu'il se plante à coté d'Haruka. Je souris alors et réeleva une dernière fois la vois en reprenant un bouchée d'un des plats :

Prends ce Katana, au moindre problème sort le de son emplacement et donne un coups dans le vide, je viendrait t'aider, je serais directement placer à la porte du daïmyo.

Je repris alors tranquilement des bouchers du repas que j'avais dresser afin d'attendre ses éventuelles objections au projet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Kurayami
A.N.B.U de Umi
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 24
Localisation : Si seulement je le savais ça m'aiderais bien T_T
Date d'inscription : 21/07/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 8
Expérience:
374/800  (374/800)
Affinités: Suiton/Raiton

MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Ven 11 Fév - 19:27

Karitori : « J'excelle dans plusieurs domaines. Chacun assez différent. Le premier domaine que j'ai pratiqué était l'art de l'assassinat, je le pratiquais en tant qu' "Assassin de la Brume Sanglante" au service de plusieurs Mizukage qui vécurent à cette époque. Puis pour une raison qui pour l'instant te restera obscure, je suis devenu expert en Zanjutsu et en Kenjustu. Et enfin j'ai quelque compétence en Ninjutsu avec mon Hyôton. Voila les arts que je maîtrise. »

C’est ce que mon collègue me répondit après avoir longuement réfléchit. Il avait prononcé ces mots tout en pointant sa faux vers moi. Je n’avais pas beaucoup apprécié ce geste et avait eue un léger mouvement de recul. Ce n’est pas que je n’avais pas confiance mais il est plutôt difficile d’aller à l’encontre de ses réflexes. Et puis ce n’est pas le genre de mouvement très amical dont je raffole. D’après ses dires, mon coéquipier avait l’air fort dans plusieurs domaines, dont le mien. En même temps cela n’est pas très surprenant de la part d’un ninja de Kiri. Ce village était réputé pour ces capacités là. Je comprenais mieux d’où venais son côté asocial. Il avait du subir un entrainement aussi rigoureux que le mien. C’est vrai que même si mon clan n’existais plus vraiment, mon grand père avait tenus à perpétuer les traditions pour qu’elles ne se perdent pas. J’avais donc été formé dès ma plus tendre enfance à maîtriser toutes les techniques qui feraient de moi un excellent assassin ainsi qu’un membre appart entière du clan Kurayami. De plus étant donné que je possédais un Kage, grand-père avait posé d’énormes espoirs sur moi. Lui-même n’en possédait pas, j’étais donc d’après lui la dernière personne à sa connaissance à pouvoir maîtriser l’intégralité des techniques du clan. Je portais donc un lourd fardeau sur mes épaules. Surtout que cette histoire ne m’intéressait pas vraiment. Deux personnes ne peuvent pas se considérer comme un clan surtout que pour la plupart des gens le nom Kurayami leur est inconnu. Mais j’avais tout de même fait du mieux que je pouvais pour apprendre ce que mon grand-père m’enseignait pour protéger mon village. Après tout, c’étais quand même mon seul et unique but. Je revenais à la réalité. Karitori en vint enfin à notre emploi du temps pour la soirée :

Karitori : « Maintenant j'aimerais établir le programme de se soir. Si une attaque de pirate ou d'assassin se présente nous devons être près à y répondre dans la plus grande discrétion. Et tu sais comme moi que la compétence qui devrait être la plus importante chez un Assassin c'est le contre-assassinat, c'est à dire le repérage et l'élimination avant que l'adversaire ai compris qu'il a été découvert. Pour cela je vais te placer dans une position assez classique, juste devant l'entrée des quartiers des passager ce qui est l'extérieur du bateau a quelque mètre de la où nous sommes. Pour cela tu devras te camoufler et y rester toute la nuit. Personne ne devra avoir la capacité de te repérer. Toi tu devras être la plus vigilante possible, ressentir chaque mouvement du plancher suspects chaque bruits étrange et surtout la moindre présence bizarre, tu peux utiliser n'importe quel procéder pour y arriver. »

J’acquiesçais d’un mouvement de tête. Des ordres simples que je pouvais aisément exécuter. Rien de plus facile pour moi de ne pas me faire repérer dans la nuit grâce au Henshinsura Kage. Il est vrai qu’on avait plus de chance de recevoir une attaque nocturne. J’avais le poste de premier bouclier, la première défense, celui qui devait empêcher un maximum d’adversaire d’entrer. Karitori lui était la dernière barrière, celui qui devait se débarrasser des personnes qui auraient réussies à passer. Mais cela n’arriverait pas. En tout cas pas temps que je serais en vie. Je supposais qu’il m’avait placé à ce poste pour me tester. Après tout de là il pourrait voir (ou plutôt entendre) comment je me débrouillais face à des adversaires tout en protégeant le Daïmyo. C’était donc un poste stratégique. Je n’avais pas intérêt à le décevoir sinon Tsu-chan me passerait un savon à mon retour. Je soupirais, je sens que cette nuit n’allait pas être de tout repos. Mon coéquipier sortis une fiole de sous sa cape, elle avait une étrange couleur. A cette vision, Karitori eue un étrange sourire qui me fit des frissons dans le dos. Ce type était définitivement effrayant… Tsubaki-chan pourquoi me faire cela à moi ??? Il brisa l’objet contre sa faux et la transforma en deux Katanas. J’étais subjuguée, je ne savais pas que l’on pouvait faire ce genre de choses avec une arme. Il lança ensuite le Katana vers moi. Je le suivis des yeux, il n’allait pas me toucher mais il se planta à seulement quelques centimètres de moi. Je le regardais d’un air interrogateur. J’avais quelques notions de Kenjutsu mais je ne lui en avais pas parlé. De plus si j’avais voulus utiliser une épée j’en aurais pris une. Mon collègue repris :

Karitori : «Prends ce Katana, au moindre problème sort le de son emplacement et donne un coup dans le vide, je viendrais t'aider, je serais directement placé à la porte du daïmyo. »
Kaoru : * Pfff comme si on avait besoin de ce genre de chose*
Haruka : « Arigato… J’espère ne pas avoir à m’en servir »


Dis-je dans un sourire. Je finis mon repas et le remerciais encore une fois. Le reste de l’après-midi se finis sans incident notoire. La nuit commençait à tomber. Karitori était partis se mettre à son poste et m’avais suggéré de faire de même. Je me plaçais donc devant la porte qui permettait d’accéder aux cabines à l’intérieur du bateau. L’arme de mon coéquipier était non loin de moi. J’exécutais quelques mudras rapidement qui me permirent de me transformer en ombre. Vu qu’il faisait nuit et que le navire n’était pas très bien éclairé il était facile de me cacher. J’avais choisis un endroit juste à côté de la porte pour veiller. J’étais indétectable, je m’étais concentrée pour camoufler mon chakra et pour détecter le moindre mouvement suspect. J’avais disparue dans l’ombre au sens propre du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karitori Shi
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
Epéiste de Umi | Papy Faucheur' | Administrateur et Anim'|
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 04/01/2010

Fiche de shinobi
Niveau: 9
Expérience:
33/900  (33/900)
Affinités: Suiton | Futon | Hyôton

MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Mer 16 Mar - 16:13

Je reserve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumi Yume
Shodaïme Umikage | Administratrice
Shodaïme Umikage | Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 2167
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2009

Fiche de shinobi
Niveau: 10
Expérience:
267/1000  (267/1000)
Affinités: Suiton | Raïton | ???
MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   Dim 27 Mar - 10:41

Lettre de l'Umikage Suzumi Yume:

"Karitori, Haruka,

Nous avons eu des informations disant que Sanbi rôderait dans les environs du village, c'est pourquoi le village a besoin de vous pour le protéger et parer à toutes éventualités ( attaque notamment)

Vous présenterez cette missive au Daïmyô du Ciel Bleu pour justifier votre retrait de mission.

Suzumi Yume "


Conclusion de mission : Vous gagnerez de l'xp pour la mission mais aucun bonus/malus ne sera attribuer.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment testé une Kunoïchi inconnu et maladroit ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Shinobi :: Mer de Umi-
Sauter vers: